• Propriétaire

AMAZON Condamné à ne plus livrer que les produits essentiels,

Mis à jour : mai 2

Amazon va fermer ses entrepôts jusqu’au mardi 21 avril.

Source d'information : CAPITAL


C’est une première : Amazon va fermer l’ensemble de ses entrepôts français pendant 5 jours, selon les informations recueillies par Capital. Cette suspension de l’activité fait suite à la décision du tribunal judiciaire de Nanterre du mardi 14 avril, ordonnant au e-commerçant de se limiter à la commercialisation des “produits essentiels” (alimentaire, d’hygiène ou médicaux) tant que les risques sanitaires de l’activité dans les entrepôts n’auront pas été évalués, sous peine d’amende de 1 million d’euros par jour et par infraction constatée. Pour le tribunal, Amazon a en effet "de façon évidente méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés”.

Amazon, qui s’est dit “perplexe” face à cette décision, estimant avoir mis en place de nombreuses mesures sanitaires, n’a pas d’autre choix que de fermer complètement ses entrepôts dans cette période de réduction forcée d’activité. Amazon n’estime en effet pas possible d’évaluer les risques sanitaires dans les entrepôts tout en poursuivant l’activité en parallèle, comme expliqué dans une communication interne aux syndicats, que Capital a pu consulter : "Afin de se conformer aux termes de cette ordonnance et en application de l'article R.5122-1 du Code du travail, la Société est contrainte de suspendre toute activité de production dans l'ensemble de ses centres de distribution pour mener à bien l'évaluation des risques inhérents à l'épidémie de COVID-19 et prendre les mesures nécessaires pour assurer la santé et la sécurité de ses salariés à compter du jeudi 16 avril après la fin de poste de l'équipe du matin, au plus tard, et pour une durée initiale de 5 jours, soit jusqu'au lundi 20 avril inclus". Ce délai de suspension de l'activité est donc reconductible.

>>> A lire aussi : Les salariés d’Amazon sont-ils en sécurité ? Une directrice d’entrepôt démissionne

L’arrêt des entrepôts aura lieu jeudi 16 avril après la matinée de travail, une fois les commandes restantes honorées, et jusqu’au lundi 20 avril inclus. Pour les salariés, cet arrêt de l’activité se fera sans pertes de salaire ni congés payés forcés. Pour compenser cette situation, Amazon envisage de demander à l’Etat à bénéficier du dispositif national de chômage partiel, à savoir le remboursement de 70% des rémunérations versées. Un comité social et économique central (CSE) qui s'est tenu dans l'après-midi du 15 avril a confirmé la mise en place de ce plan de suspension de l’activité.

Mardi matin, Amazon donnait par communiqué ces éléments : "La décision rendue hier par le tribunal judiciaire de Nanterre nous laisse perplexes compte tenu des preuves concrètes qui ont été apportées sur les mesures de sécurité mises en place pour protéger nos employés. Celles-ci comprennent notamment des contrôles de température, la distribution de masques et une distanciation sociale renforcée et ont reçu l’approbation d’experts de santé et de sécurité qui ont visité plusieurs de nos sites. Nous étudions les conséquences de cette décision et les options disponibles, et nous pensons faire appel."

Un cabinet d'audit sera désigné pour évaluer les risques sur les 6 entrepôts principaux du e-commerçant dans les jours à venir. Les cadres de l'entreprise continueront à se rendre sur les sites pour superviser le travail de sécurisation des lieux. Depuis le début du confinement, les syndicats d'Amazon dénoncent le manque de moyens pour éviter la propagation du virus parmi les employés (promiscuité, manque de masques et de produits désinfectants), ce qui avait conduit l'inspection du travail à mettre en demeure Amazon.

Pour les clients d’Amazon, la suspension de l’activité dans les entrepôts signifie t-elle pour autant qu’ils ne pourront plus passer aucune commande sur le site durant ces 5 jours ? Ce n’est pas certain. Il est probable qu'Amazon continue d'enregistrer les commandes de ses clients, tout en les avertissant du retard de livraison à prévoir. Par ailleurs, 6 produits sur 10 que vend Amazon sont en fait commercialisés par les vendeurs indépendants de la place de marché, ou marketplace, qui utilisent Amazon comme une vitrine. Ces derniers, s’ils prennent en charge eux même le stockage et l’expédition de leurs produits, pourraient continuer de vendre normalement.

Espace Danton

3 rue Danton
92240 MALAKOFF

Matr. Voyages
N°IM075100284
Assur. MACIF Nº 15195976

FICM
  • White Facebook Icon

Tél : 0800 800 158 

(N° Vert gratuit)

  • White Facebook Icon

FFACCC © 2020 -  Joël Dupuy / Bernard Depierre /Alain Clavier