• Propriétaire

Après l’intervention de la FFACCC auprès des autorités Marocaines,

c’est Christian Millot Président du Camping Car Club Rhône Alpes qui intervient avec succès, auprès du Consul en Grèce, afin d’améliorer les conditions de confinement de Pascale et Marc membre du CCCRA et de la FFACCC.




Voici leur histoire :

Le 30 Mars Pascale et Marc alerte Christian Millot


Bonjour M. le Président,

Partis de France le 1er janvier pour un tour de l'Europe, nous sommes confinés

ma femme et moi dans notre camping-car dans la région d’Igoumenista en Grèce où nous sommes arrivés vendredi 13 mars. Nous sommes inscrits sur Ariane.

Nous avons choisi, par la force des choses, de rester en Grèce le temps qu’il faudrait, mais nous ne pensions pas que ce serait dans des conditions déplorables.

En effet, nous étions pourtant en auto-confinement depuis le 18 mars, isolés sur une plage près de Perdika, répertoriée comme aire de stationnement. Nous avions de l'eau, le confort nécessaire ainsi que la possibilité de nous ravitailler dans un village proche.

Nous n’avions pas de contact avec d’autres personnes si ce n’est au super marché avec les protections qui s’imposent, jusqu'à vendredi matin quand la police grecque nous a « chassés » comme des pestiférés.

Nous n’avons pas eu d’autre choix que de nous rendre, sur ordre de la police à Igoumenitsa au camping Drepano.

La réception, si on peut l’appeler ainsi (cf. photo) était fermée.

D’autres camping-cars étaient déjà parqués dont 5 français.

Nous avons cherché tant bien que mal un emplacement parmi les caravanes stockées, les branches, les détritus et autres objets divers et variés qui jonchent le sol.

Une heure plus tard, nous avons été interpellés par une personne nous réclamant nos papiers d’identité, et nous reprochant de ne pas avoir attendu à la réception. Cette personne nous a dit qu’il nous en coûterait 20 euros par jour« d’hébergement », et que si cela ne nous convenait pas, nous étions libres de partir !

Depuis, nous n’avons pas revu nos papiers.

Pour conclure, non seulement, le risque sanitaire est grand car nous sommes tous parqués au même endroit, les poubelles ne sont pas vidées, les toilettes/douches ne sont pas désinfectées. La buanderie est dans un état lamentable, il y a du linge qui traine (sale / propre / contaminé ?) Il parait que c’est un camping 4 étoiles !!!!

Avant hier soir, la police est venue prendre des photos de nos plaques d’immatriculation pour leur listing, a-t-elle dit. Et nous informer que nous devons l’appeler avant toute sortie pour faire des courses, alors que la consigne gouvernementale est de présenter une attestation.

Nous avons vraiment l’impression d’être retenus prisonniers, sans aucune humanité ni solidarité. Quand on sait que d’autres camping caristes avec qui nous sommes en

contact, sont posés sur d’autres aires en Grèce et n’ont pas été inquiétés par la police, n’ont pas été traités comme nous, c’est d’autant plus déplorable. Pourquoi de telles différences de traitement ? Nous avons respecté la période de confinement comme cela nous a été demandé « 14 days self isolate ».

Et sur le bord de plage, nous voyons des grecs se promener, sans masque ni gants, le gardien du camping n’a pas de protection non plus… Alors à qui veut-on faire croire que nous sommes isolés pour notre protection ? Nous étions bien plus en sécurité tout seuls sur notre plage à côté de Perdika.

Aussi, nous vous demandons, instamment, de bien vouloir faire le nécessaire, et pression s’il le faut, pour que, nous puissions passer ces durs moments dans de meilleures conditions avant de pouvoir rentrer enfin chez nous, si un ferry était mis à notre disposition.

En vous remerciant d’avance,

P. et M. P. adhérents du CCCRA




Le 1 Avril (et ce n’était pas un poisson) Christian Millot intervient auprès du consul en Grèce et informe Pascale et Marc

Bonjour Pascale et Marc > Je viens d'avoir au téléphone le consul pour faire un point

Il est intervenu auprès du directeur des gardes-côtes ainsi que le sous-préfet de la région où vous êtes pour demander d'améliorer les conditions sanitaires du camping, de diminuer le tarif journalier et de vous rendre les papiers personnels ainsi que faciliter vos déplacements dans les conditions induites par l'épidémie.

Il rappelle demain le sous-préfet pour suivre le dossier.

Et m'a indiqué en fin de conversation avoir eu au téléphone hier soir des camping-caristes (Damien Penne)

Voilà où nous en sommes

Je continuerai à suivre l'évolution du dossier

Bon courage à vous tous

Amicalement

Christian MILLOT

Président du CCCRA


Le 2 Avril moins de 24 heures après Pascale et Marc informe Christian que son intervention a porté ses fruits.

Bonjour Christian,

>

Merci pour votre intervention, elle a porté ses fruits.

En effet, nous avons eu le consul par personne interposée et il nous a confirmé que le seul moyen de partir était par les airs. C'est ce que va faire l'allemand que nous avions rencontré, il prend un avion à Athènes samedi et laisse sa caravane et sa voiture chez un particulier.

En ce qui nous concerne, nous allons attendre des jours meilleurs sachant que les conditions au camping s'améliorent. Les toilettes ont été lavées, les poubelles ramassées et le prix de l'hébergement a été diminué de moitié soit 10€/jour. Nous avons récupéré nos papiers et avons pu faire quelques provisions dans un LiDL à 6 km munis d'une attestation.

Nous vous remercions encore pour votre attention et vous tiendrons informé de la suite.

>

Bien cordialement,

>

Marc et Pascale

La FFACCC remercie vivement Christian pour son efficacité dans cette malheureuse affaire, sa solidarité auprès des adhérents et son esprit fédéral. Une fois de plus la FFACCC est une grande famille.

L’équipe de communication FFACCC.

114 vues

Espace Danton

3 rue Danton
92240 MALAKOFF

Matr. Voyages
N°IM075100284
Assur. MACIF Nº 15195976

FICM
  • White Facebook Icon

Tél : 0800 800 158 

(N° Vert gratuit)

  • White Facebook Icon

FFACCC © 2020 -  Joël Dupuy / Bernard Depierre /Alain Clavier