• Propriétaire

CANICULE : COMMENT PROTÉGER VOTRE CHIEN DE LA CHALEUR

Source nos amis les Chiens, par Paul Laurent.

La canicule s’est installée et vous souffrez de la chaleur, c’est bien normal. Mais saviez-vous que ce phénomène climatique s’avère être d’autant plus dangereux pour votre chien ? Contrairement à vous qui pouvez recourir à toutes sortes de stratégies pour vous rafraîchir, votre fidèle compagnon se retrouve davantage démuni lorsque les températures ne cessent de grimper. Or, un coup de chaleur qui ne serait pas pris en charge dans les temps peut littéralement lui être fatal. Il vous appartient alors de multiplier les précautions afin de protéger votre adorable boule de poils contre la chaleur. Voici tout ce que vous pouvez faire pour qu’il puisse passer l’été en pleine forme !


LES DANGERS DE LA CANICULE POUR LE CHIEN

Le soleil est brûlant, il n’y a pas un souffle d’air et les nuits sont tout aussi irrespirables… Les grosses chaleurs sont extrêmement pénibles pour nos animaux de compagnie, qui épuisent leur métabolisme. Elles font monter la température corporelle, affole le système cardiovasculaire qui met tout en œuvre pour que le corps reste à 38°C, 38,5°C grand maximum… Dès l’instant où l’organisme ne parvient pas suffisamment à se rafraîchir, le risque d’insolation est réel. Et lorsque la chaleur persiste ou si elle est excessivement forte, les mécanismes de refroidissement de nos braves compagnons à quatre pattes sont vite mis à rude épreuve.

L’instinct les pousse alors à partir en quête d’une place fraîche et ombragée. Dans la mesure où votre chien ne va pas se plaindre, il apparaît difficile de déceler la situation d’inconfort qu’il est en train de subir sans même que vous vous en rendiez compte. Plus sensibles que les humains aux variations du thermomètre dont le mercure dépasse largement les 30°, les animaux de compagnie sont nombreux à décéder chaque année à cause d’un coup de chaud ou de la déshydratation, même ceux qui sont en parfaite santé. Ceci est d’autant plus vrai pour l’espèce canine, qui n’est pas capable de réguler sa température à l’aide de la sudation.

Les coussinets produisent un peu de sueur, créant ainsi une sensation de rafraîchissement par évaporation. Mais c’est surtout l’halètement qui permet de refroidir l’organisme par élimination de la vapeur d’eau. C’est dire à quel point le chien souffre de la chaleur, surtout lorsque l’atmosphère est chaude et humide. Et lorsque l’on sait que quelques heures suffisent pour mettre sa vie en danger, il apparaît capital de se montrer immodérément vigilant. Notez également que l’exposition prolongée au soleil comporte d’autres risques, tels que le cancer de la peau qui concerne principalement ceux qui ont un pelage clair.


LES CHIENS LES PLUS FRAGILES FACE À LA CHALEUR


Bien que tous les animaux souffrent des fortes chaleurs, les canidés sont les plus vulnérables. Certaines races les supportent encore moins, notamment celles dites « brachycéphales », autrement dit à face aplatie comme les bouledogues ou encore les carlins. Leur morphologie est telle qu’ils n’arrivent plus à contrôler leur respiration dès que le thermomètre dépasse les 35°… Les sujets cardiaques sont également les principales victimes des températures élevées, chez qui l’œdème pulmonaire n’est pas rare. L’eau s’accumule alors dans le système respiratoire, ce qui provoque de grosses difficultés pour respirer correctement.

Bien évidemment, il faut se montrer particulièrement attentif avec les chiots et les chiens âgés qui souffrent vite de la chaleur, sans oublier ceux ont tendance à l’embonpoint. Inutile pour autant de prendre rendez-vous chez le vétérinaire dès que le thermomètre se met à s’affoler : un simple appel téléphonique peut généralement suffire pour mettre votre chien à l’abri de pas mal de frayeurs. Il vous recommandera par exemple de surveiller de près la respiration de votre boule de poils, qui doit aussi continuer à s’alimenter régulièrement.


LES SYMPTÔMES DU COUP DU CHALEUR CHEZ LE CHIEN


Pour savoir si votre compagnon à quatre pattes n’arrive plus à supporter les fortes températures, observez-le attentivement afin de réagir et éviter le drame :

  • Il respire rapidement en se tenant debout, cou rendu et coudes écartés dans le seul but de rendre les mouvements thoraciques plus aisés ;

  • Il halète fort et bruyamment, de manière irrégulière ;

  • Il présente des difficultés à se déplacer et semble désorienté ;

  • Son comportement est passif et léthargique, avec un regard fixe ;

  • Il montre des signes de stress ;

  • Il n’a pas faim ;

  • Son rythme cardiaque est frénétique ;

  • Sa truffe est plus chaude qu’en temps normal ;

  • Il est abattu ;

  • Il souffre de diarrhées aigües ;

  • Il salive de façon excessive ;

  • Il est pris de tremblements musculaires.

Si votre chien présente l’un de ces signes, il est sans aucun doute victime d’un coup de chaleur et, sa température interne pouvant dépasser les 40°C, une intervention en urgence chez le vétérinaire est absolument conseillée. En effet, plusieurs organes vitaux sont en surchauffe et la situation pourrait rapidement s’aggraver. La gêne respiratoire est telle qu’elle se transforme en une véritable détresse.

Les muqueuses manquent cruellement d’oxygène et virent du rose au rouge vif, allant jusqu’à devenir violacées dans les cas les plus alarmants. Si le chien se met à convulser, à vomir et perd connaissance, il s’agit d’une hyperthermie sévère qui peut conduire à la mort de l’animal… N’attendez pas d’en arriver là !


LE BON COMPORTEMENT À AVOIR EN CAS DE COUP DE CHALEUR


Tâtonner l’oreille ou les coussinets de votre boule de poils pour déceler une éventuelle hausse de température. En effet, ces parties-là sont plus chaudes en cas de montée de fièvre. Touchez également sa truffe, qui ne doit pas être sèche ni brûlante. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à prendre sa température : le thermomètre affiche 38,5°, voire 39° pour un chien en bonne santé. Au-delà, réagissez dans l’immédiat. Afin de le remettre sur pattes au plus vite, commencez par donner une douche fraîche à votre brave toutou.

Allez-y progressivement pour éviter le choc thermique, avec de l’eau tiède au départ dont vous baisserez petit à petit la température. Puis, installez-le dans un endroit frais et bien aéré avec un ventilateur, afin de favoriser son rafraîchissement. En sachant que le refroidissement corporel du chien se fait de bas en haut, disposez une serviette humide sur le sol, idéalement sur du carrelage, afin qu’il puisse s’y allonger. Imbibez une couverture avec de l’eau froide pour le couvrir entièrement. Mouillez-lui bien les pattes, la tête, et proposez-lui à boire par petites quantités.

Malgré toutes ces précautions, si l’état de votre fidèle compagnon s’aggrave au fil des heures, emmenez-le rapidement chez un vétérinaire, toujours bien enveloppé dans sa couverture humide. Le coup de chaleur constitue une urgence vitale et chaque minute compte !


COMMENT PROTÉGER VOTRE CHIEN DE LA CANICULE ?


Il est primordial de bien protéger votre compagnon poilu de la chaleur. Pour cela, il suffit d’adopter des réflexes élémentaires mais aussi d’éviter à tout prix certaines pratiques en plein été. Il faut les connaître impérativement, pour le bien-être de votre meilleur ami à quatre pattes.


LES GESTES À ÉVITER


Méfiez-vous de la niche, où la chaleur peut vite devenir insupportable. De même, ne laissez jamais la caisse de votre chien en plein soleil. Le mieux est de laisser votre animal à l’intérieur de la maison, bien au frais. Évitez également les longs trajets en voiture avec votre brave canidé lorsqu’il fait trop chaud. Ne le promenez pas entre midi et 16 heures en période de canicule. C’est effectivement le moment de la journée où le soleil tape le plus fort. Et puis, le sol lui paraîtrait si bouillant qu’une telle sortie représenterait plus un supplice pour votre chien qu’un plaisir.

Limitez les efforts de votre adorable compagnon sous de hautes températures. Trop excité, il se fatiguerait vite, mettant son cœur en souffrance. En plus, il risquerait d’oublier de s’hydrater. On ne le répète jamais assez, mais ne quittez jamais votre voiture en laissant votre chien tout seul à l’intérieur ! Et ce conseil vaut même si vous vous absentez quelques minutes, avec les fenêtres ouvertes. En effet, le soleil peut vite créer un effet d’étuve dans l’habitacle et la température se met rapidement à augmenter, allant jusqu’à atteindre les 50°C, et l’air devient alors irrespirable.

Imaginez-vous une seule seconde à sa place, sans pouvoir transpirer… C’est d’ailleurs pour cette raison que cette recommandation est également valable si vous êtes garé à l’ombre. En période estivale, cela reste intenable pour un chien, qui peut se déshydrater et mourir en moins d’une demie heure enfermé dans un véhicule en stationnement alors que la température extérieure avoisine les 25°C. Il apparaît donc évident qu’à plus de 30°C, la voiture se transforme en une véritable fournaise et que son espérance de vie s’en trouve encore plus limitée… Alors, dans le cas où vous apercevez un chien en détresse dans un véhicule et que vous ne trouvez pas son maître, prévenez la police sans plus attendre en composant le 17.

La situation étant extrêmement urgente, la loi vous autorise à prendre la décision de briser une vitre. Préférez néanmoins de vous entourer d’au moins deux témoins qui pourront prouver votre bonne foi en cas de litige avec le propriétaire, comme le préconise le ministère de l’Intérieur.


LES RÉFLEXES À ADOPTER


En période de canicule, il est crucial de faire attention à deux points : le confort de votre chien, qui ne doit pas avoir trop chaud, et son hydratation en veillant à ce qu’il boive de manière régulière. Voici comment faire :

Que vous soyez chez vous ou à l’extérieur, rafraîchissez votre chien plusieurs fois dans la journée en lui mouillant délicatement les pattes à l’aide d’un gant humide. Passez-le sur son ventre, sans oublier les plis de ses cuisses qui représentent des zones particulièrement sensibles à la chaleur. En alternative, n’hésitez pas à l’asperger d’eau avec un brumisateur, en insistant sur la truffe et les coussinets. Probablement qu’il n’appréciera pas, mais cela lui fera le plus grand bien. Ne lésinez pas non plus sur la douche ou le bain dans de l’eau tempérée, voire un peu fraîche. Voilà un moyen amusant de réguler la température corporelle de votre toutou, qui sera ravi de passer un moment de complicité avec son maître !

Laissez toujours une ou deux gamelles d’eau propre et fraîche à disposition de votre adorable toutou, étant donné qu’elle s’évapore avec la chaleur. Veillez à ce que l’eau soit à température ambiante, car glacée, elle risquerait de lui provoquer des diarrhées. Pensez aussi à la fontaine à eau, qui s’avère être d’une grande utilité lors des épisodes de forte chaleur. En effet, cet accessoire permet à votre animal de se désaltérer à sa guise, sans que vous soyez contraint de changer l’eau en permanence. Chez vous, invitez votre chien à s’installer dans une pièce fraîche et aérée, avec les fenêtres et les volets fermés toute la journée. Mettez en marche le ventilateur ou l’air conditionné, réglé sur 25°C environ. Vous pouvez aussi lui laisser l’accès à tous les endroits frais de la maison, notamment là où il y a du carrelage.

Si vous possédez un jardin, aménagez-lui un coin confortable sous un arbre pour qu’il soit bien à l’ombre. Faites-en de même à la plage, où le parasol est indispensable. Malgré tout, certains chiens ont tendance à préférer une séance de bronzage, même quand il fait chaud. Assurez-vous alors que votre petit protéger ne reste pas trop longtemps au soleil ! Déposez une serviette mouillée dans le panier de votre chien et pensez à l’humidifier de temps en temps, de manière à le garder précieusement au frais.

Limitez les sorties aux besoins de votre gentille boule de poils. Promenez-la le matin avant 10 h, et le soir après 18 h. Le mieux est évidemment de ne pas attendre que le soleil soit levé et, en fin de journée, de patienter jusqu’à ce qu’il soit couché. Rien n’est plus agréable qu’une balade à la fraîche !

En cas de sortie en pleine journée, fuyez le soleil qui rend les trottoirs ou même le sable littéralement bouillant. Pour que votre chien ne se brûle pas les coussinets, assurez-vous de la température du sol en y laissant votre main à plat pendant quelques instants. Faites régulièrement des pauses pour lui proposer à boire. Partez en quête d’un point d’eau où le rafraîchir, afin de le mettre à l’abri d’un éventuel coup de chaud.

Lors de longs trajets, aérez bien le véhicule de sorte qu’il ne fasse pas trop chaud et proposez fréquemment à boire à votre chien. Le brumisateur sera également votre meilleur allié ! Offrez des glaçons directement à votre compagnon à quatre pattes, qui se fera une joie immense de les croquer à pleines dents. Mais restez raisonnable, pour ne pas lui causer de douleurs à l’estomac. Il est même possible de congeler ses friandises favorites dans un petit bloc de glace !

Évitez de transporter votre fidèle compagnon en voiture lorsque le soleil est à son paroxysme. Dans le cas où vous ne pouvez vraiment pas faire autrement, procurez-vous un pare-soleil qui empêchera les rayons de pénétrer au sein de l’habitacle. En promenade, ayez toujours à disposition une bouteille d’eau fraîche ou une gourde pour chien. Bannissez les efforts physiques, qui pourraient faire monter la température corporelle de votre chien à l’excès surtout s’il est gros ou très poilu. Privilégiez les jeux matinaux ou tardifs. Vous pouvez augmenter l’apport en eau de votre tendre canidé, en humidifiant ses croquettes ou en allongeant sa pâtée avec un peu d’eau. Mixer les croquettes avec la pâtée est également une bonne idée, car l’alimentation humide est déjà très riche en eau.

Si votre chien a de longs poils, il apparaît judicieux de les lui couper. Ne le tondez surtout pas, pour ne pas retirer la couche de protection thermique indispensable à la régulation du froid ainsi que du chaud !

Espace Danton

3 rue Danton
92240 MALAKOFF

Matr. Voyages
N°IM075100284
Assur. MACIF Nº 15195976

FICM
  • White Facebook Icon

Tél : 0800 800 158 

(N° Vert gratuit)

  • White Facebook Icon

FFACCC © 2020 -  Joël Dupuy / Bernard Depierre /Alain Clavier