top of page
  • bdepierre

CC INTERDITS : EST-CE VRAIMENT LA FAUTE DES NUISANCES, VIDANGES SAUVAGES, VENTOUSES ET AUTRES ?

Source : les actualités du site « Le Monde du Camping-Car »

Article de Antoine CHAPENOIRE du 06/10/2022

Quand on voyage en camping-car, on est parfois confronté aux interdictions de stationnement ou d’étape. En général, ces mesures sont prises dans des communes très touristiques ou dans des sites naturels remarquables. L’argument des nuisances est souvent avancé… Qu’en est-il en réalité ? Nous avons posé la question aux camping-caristes abonnés à notre page facebook.


« Camping-cars interdits ! » Un message bien connu des camping-caristes, qui le voient parfois apparaître sur des panneaux à l’entrée des parkings. Quand ce ne sont pas des barres de hauteur qui viennent condamner l’accès aux véhicules de plus de 2 mètres.

Quelles sont les raisons ?

Généralement, les communes qui réglementent le stationnement des camping-cars sont celles qui reçoivent beaucoup de visiteurs : les stations balnéaires, les villes les plus touristiques…


L’argument souvent avancé, c’est celui des nuisances : trop de camping-cars vidangeraient leurs WC ou leurs eaux grises en pleine nature. Récemment, la chaîne youtube Voyage voyages (95.000 abonnés) a publié une vidéo titrée « Tout interdit, Vanlife en danger ». Philippe, vanlifeur, nous parle de « cette liberté que tu vas perdre très rapidement si tu laisses faire les choses« . Il pointe les vidanges et autres stationnements en groupe sur des spots nature. Le youtubeur fait référence à l’interdiction des camping-cars au lac d’Estaing (dans les Hautes-Pyrénées) justifiée par des incivilités (lire l’article de France 3 Occitanie).


Autre raison évidente : la commune souhaite favoriser son aire de camping-car et ses campings (municipaux ou privés). Il peut s’agir d’un enjeu financier (la commune a investi des sommes considérables dans son aire d’accueil) ou politique (les habitants de la commune et en particulier les patrons de campings, sont fâchés de voir les camping-cars stationner librement).


Ce qui nous paraît souhaitable

  • Que les camping-cars puissent stationner comme la loi les y autorise, sur des parkings.

  • Que les camping-caristes et les habitants des communes vivent en bonne intelligence, et que soit notamment reconnu le bénéfice de l’accueil des camping-caristes dans la vie (économique et culturelle) de la commune.

  • Que les rares camping-caristes qui commettent des nuisances soient verbalisés sans que leur faute pénalise l’ensemble de la communauté.

On n’interdit pas le stationnement des voitures sous prétexte qu’un conducteur a vidé son cendrier sur un parking.

Comment agir pour que les choses s’arrangent ?


Soyons exemplaires

Pas de vidanges sur la voie publique, pas de stationnement de longue durée sur des parkings partagés avec les voitures. Veillons aussi à ne pas séjourner trop nombreux sur un parking et trop proches les uns des autres. Un parking n’est pas une aire d’accueil pour camping-cars.


N’usons des applis qu’avec parcimonie

Les applis collaboratives permettent de trouver des bons petits spots de bivouac en dehors des aires et des campings. Mais… une fois que ces spots sont référencés, ils peuvent être très (voire trop) fréquentés. Veillons à ne pas nous y installer s’il y a déjà du monde.

Une appli n’est pas un guide des aires de camping-car : quand un parking y est référencé, ça ne veut pas dire que nous avons le droit d’y séjourner comme dans un camping, avec salon de jardin et chaises longues.


Discutons et communiquons

Entretenons de bonnes relations avec les riverains et les communes : en disant bonjour, en nous renseignant sur la possibilité de dormir ici ou là.

Impliquons-nous dans des clubs et associations

Les clubs et associations de camping-caristes militent pour l’accueil des camping-cars dans les communes de France. Ils conseillent les communes et mènent des actions de communication pour encourager la bienveillances des élus locaux et des non-camping-caristes. Un exemple : lorsqu’un club se réunit dans une commune, chaque membre est appelé à mettre ses tickets de caisse dans une boîte. A la fin du rassemblement, on peut annoncer aux commerçants locaux les bénéfices économiques représentés par les camping-caristes.


Nuisances et interdictions : les avis des camping-caristes sur ce sujet


Raymond : C’est certain que le comportement de certains camping-caristes nuit au bonne relations entre les autres usagers, les autorités et les camping-caristes.


Matthieu : Avec la crise que subissent les campings, il est presque logique que les municipalités veuillent qu’ils travaillent. D’où interdictions pour pousser les gens à y aller. Mais les incivilités dégueulasses de certains camping-caristes sont de nature à me dégoûter. Encore une fois, une minorité de porcs fait payer pour la majorité respectueuse


Jean-Jacques : Les camping-cars payent pour les vans qui ne respectent rien. Ils n’ont pas de WC et font leurs besoins et laissent en partant leurs déjections et les papiers avec. J’en ai été témoin au lac de Parentis-en-Born dans les landes.


Bonnie : Jje suis contre les punitions générales mais c’est vrai que certains comportements sont scandaleux. Pourtant je ne crois pas que cela soit la vraie cause des interdictions. Je pense plutôt que c’est parce que les mairies préfèrent que les gens dorment à l’hôtel ou au camping.


Cédric : Tarif « syndical » pour ceux reconnus comme sur la photo : 500€ pris par les impôts ou les municipalités, sans discutions possibles. Ceci servirait à nous rendre les aires de stationnement gratuit, ainsi on ne confondrait pas camping et aire.


Vana : Certes, les camping-cars sont mal vus. Peut-être une vidange d’eaux usagées… Mais quand je vois les chemins de balade magnifique souillés de sacs d’ordures et autres des monceaux d’objets dans les bois, je me dis qu’en comparaison, les camping-caristes sont bien inoffensifs.


Benoît : Je suis désolé, mais quand on veut, on peut. Il y a suffisamment d’endroits en France où l’on peut vidanger « proprement ». De plus payer 2 euros pour faire le plein d’eau et vidanger ne me semble pas scandaleux. Ce qui est plus énervant, ce sont les interdictions de stationner abusives qu’on trouve partout et qui ne sont pas fondées.


Jean-Noël : Même s’il n’y a qu’un indélicat sur 1000, ce n’est que de celui-là que les gens se souviendront. Il m’est souvent arrivé de ramasser des détritus abandonnés pour les mettre dans une poubelle, l’origine n’est pas forcément d’un camping-cariste.


Claude : Dommage de payer pour les mauvais usages de certains, mais je pense que c’est un prétexte et que beaucoup de communes n ont pas envie de s’encombrer de la gestion d’une aire de stationnement et de son entretien … Alors on invente des panneaux d’interdiction, on nous empêche de nous garer sur les parkings, on parque les camping-cars loin du centre-ville, etc. Ces communes oublient que nous sommes aussi des touristes qui consommons. Heureusement, certaines communes ont tout compris et nous les en remercions.

233 vues0 commentaire

Commentaires


Les commentaires ont été désactivés.
bottom of page