• bdepierre

COUVRE-FEU DANS 54 DÉPARTEMENTS… PEUT-ON Y SÉJOURNER EN CAMPING-CAR ?

Source article d'Antoine CHAPENOIRE paru le 23/10/2020 dans les actualités du magazine "Le Monde du Camping-Car"



Pour réagir à la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19, des couvre-feux de 21 h à 6 h du matin ont été décidés dans diverses localités : 8 grandes villes, la région d’Île-de-France, et 54 départements. C’est le 23 octobre à 21 heures que ces mesures deviendront effectives. Pourrez-vous séjourner en camping-car dans ces départements ? Nous avons posé la questions à divers représentants de l’autorité locale. Réponse : tout est encore très flou, et pourrait le rester…

Le 23 octobre au soir, 54 départements passent en état d’urgence sanitaire avec couvre-feu. Ce qui signifie qu’entre 21 heures et 6 heures du matin, il faut être chez soi, à moins d’un motif dérogatoire (travail, santé, etc.). Mais alors que se passe-t-il si vous vous trouvez à bord de votre camping-car, sur un parking ou une aire, aux horaires du couvre-feu ? L’amende prévue est de 135 euros la première fois, et peut monter jusqu’à 3.750 € et 6 mois de prison en cas de récidive. Il est donc recommandé de ne pas jouer avec le feu…


Nos conseils

  • Attendre que les réglementations préfectorales soient connues et publiées

  • Choisir des lieux d’étapes réservés aux camping-cars plutôt que des parkings partagés avec les voitures

  • Vous armer de patience et de pédagogie si vous êtes contrôlés.

Les déplacements entre régions restent autorisés

Lors de son allocution télévisée du 14 octobre 2020, le président de la République a expliqué « Nous n’avons pas décidé de limiter les déplacements entre les régions » (cité par Le Parisien). Il faisait ainsi allusion aux vacances scolaires. « Ce qu’on va dire très clairement, à ceux qui vont dans une location ou une maison de vacances, c’est de respecter les règles sanitaires comme s’ils étaient chez eux. » Voilà qui semble plutôt encourageant pour les camping-caristes. Cependant, on se rappelle que pendant le confinement, certains policiers ou gendarmes refusaient que l’on se confine dans un camping-car.


Mais 54 départements sont soumis au couvre-feu

Pour commencer, voici la liste des départements concernés (source francetvinfo) :

L’Ain, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, l’Ardèche, les Ardennes, l’Ariège, l’Aube, l’Aveyron, les Bouches-du-Rhône, le Calvados, la Haute-Corse, la Corse-du-Sud, la Côte-d’Or, la Drôme, le Gard, la Haute-Garonne, l’Hérault, l’Ille-et-Vilaine, l’Indre-et-Loire, l’Isère, le Jura, la Loire, la Haute-Loire, le Loiret, la Lozère, le Maine-et-Loire, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, le Nord, l’Oise, le Pas-de-Calais, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales, le Bas-Rhin, le Rhône, la Saône-et-Loire, la Savoie, la Haute-Savoie, Paris, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Var, le Vaucluse, la Haute-Vienne, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, le Val-d’Oise.


Dormir en camping-car pendant le couvre-feu

La rédaction du Monde du Camping-Car a été sollicitée par un lecteur, Alain : « Bonjour, Je suis camping-cariste belge et je voulais partir 10 jours le 30 octobre en Ardèche ou le Vaucluse, puis-je y aller en respectant bien entendu les règles en vigueur ds ces départements? » Effectivement, le Vaucluse et l’Ardèche figurent bien sur la liste des départements à couvre-feu.


Les municipalités attendent les consignes de la préfecture…

Pour tenter de répondre à Alain, nous décidons de sonder diverses mairies et polices municipales. Aubenas, Privas et Vallon-Pont-d’Arc (en Ardèche), Carpentras et Vaison-la-Romaine (dans le Vaucluse)… A chaque fois, nous obtenons la même réponse : aucun arrêté préfectoral n’ayant encore été publié, il est impossible de vous répondre. Les aires municipales de ces communes restent donc ouvertes, jusqu’à nouvel ordre.


…et les préfectures celles du gouvernement

Nous contactons ensuite la préfecture du Vaucluse (celle de l’Ardèche ne répond pas). A l’accueil téléphonique, on nous indique qu’un décret sera bientôt publié sur le site internet de la préfecture.

Si l’on retient les leçons du confinement, on peut s’attendre à ce qu’aucune réglementation nationale ne mentionne les camping-cars, et que la décision soit laissée à l’appréciation des polices municipales. Lors de notre enquête, plusieurs policiers municipaux nous ont simplement indiqué que les camping-caristes devront rester à bord de leur véhicule entre 21 heurs et 6 heures du matin. Ce qui sous-entend qu’ils pourront bien dormir à bord. Reste à savoir où on leur permettra de stationner : sur n’importe quelle place de parking, comme le code de la route le permet ? Sur des aires d’accueil, lorsque les municipalités l’autorisent ? Ou uniquement sur des terrains privés, comme pendant le confinement ?


Éviter le flou

Ce que l’on peut souhaiter de mieux, c’est qu’une réglementation claire soit adoptée, de manière à éviter toute ambigüité. On se souvient que pendant le confinement, certaines polices municipales délogeaient les camping-cars (avec une amende à la clef), quand d’autres municipalités les accueillaient généreusement

149 vues

Espace Danton

3 rue Danton
92240 MALAKOFF

Matr. Voyages
N°IM075100284
Assur. MACIF Nº 15195976

FICM
  • White Facebook Icon

Tél : 0800 800 158 

(N° Vert gratuit)

  • White Facebook Icon

FFACCC © 2020 -  Joël Dupuy / Bernard Depierre /Alain Clavier