• Propriétaire

Déconfinement : mirage ou réalité ?

Le premier ministre vient d’annoncer, suite à la réunion du conseil de défense tenue ce matin, la levée progressive du confinement à compter du lundi 11 mai 2020 afin de préparer un retour à une vie normale éducative, sociale et économique.

A ce jour, la France est coupée en deux comme elle l’a été jadis en temps de guerre. Quatre régions sont en zone rouge (lle de France, les Hauts de France, Le Grand Est et la Bourgogne Franche Comté) auxquelles s’ajoute le département de Mayotte dont les habitants devront limiter leurs déplacements au strict nécessaire. Tout le reste du territoire passe au vert, mais un vert sous surveillance.


Pour ces zones vertes, il sera possible d’ouvrir les parcs, jardins et collèges, en définitive peu de libertés les différencient donc de la zone rouge. Hormis une vague promesse d’élargir ce champ aux cafés, restaurants et lycées si les conditions sont encore au rendez-vous dans trois semaines.


Les grandes lignes sont toujours d’actualité (rester au domicile pour la population à risque, se laver fréquemment les mains à l’eau savonneuse ou solution hydroalcoolique, éternuement dans le pli du coude ou dans un mouchoir à usage unique, ne pas se toucher le nez les yeux ou la bouche, distanciation sociale, auxquelles s’ajoute le port de masques dans les transports en commun, la mise en œuvre élargie des tests de dépistage). Certaines mesures ont été précisées : la liberté de circulation sans attestation est retrouvée dans un rayon de 100 km à vol d'oiseau autour de sa résidence, voire au-delà si l’on reste dans son département. Au-delà il faudra se munir d’une nouvelle attestation pour motif familial impérieux ou d’activité professionnelle. Les rassemblements ne doivent toujours pas dépasser 10 personnes (ce seuil pourra être relevé en juin si, si, …), les cinémas, salles de spectacles et salle des fêtes sont toujours fermés, les frontières restent fermées jusqu’à nouvel ordre.


D’autres possibilités sont données aux tandems Préfets/Maires : accès aux plages, lacs et centre nautiques (dans les zones vertes).


Pour le monde du camping-car, nous n’avons donc pas relevé d’avancées majeures.


Le Président de la FFACCC, sans attendre cette allocution du premier ministre a transmis la semaine dernière un courrier à la Cellule Interministériel de Crise chargé de gérer la prévention des risques majeurs (dont fait partie l’épidémie Covid-19) pour demander des éclaircissements sur les décisions à venir pour notre mode de déplacement et de loisirs (ouvertures des aires de services et stationnements, campings, ….). Nous sommes en attente d’un retour et les propos tenus ce jour n’y ont pas fait la moindre allusion.


Christian MILLOT Chargé de communication de la FFACCC

903 vues

Espace Danton

3 rue Danton
92240 MALAKOFF

Matr. Voyages
N°IM075100284
Assur. MACIF Nº 15195976

FICM
  • White Facebook Icon

Tél : 0800 800 158 

(N° Vert gratuit)

  • White Facebook Icon

FFACCC © 2020 -  Joël Dupuy / Bernard Depierre /Alain Clavier