• Propriétaire

EXCLUSIF: 160 CAMPING-CARS ÉVACUÉS DU CAMPING MUNICIPAL PAR LA GENDARMERIE, AU TRÉPORT



Article du monde du Camping Car : par Antoine Chapenoire


C’est le premier incident lié au déconfinement. En ce jeudi de l’Ascension, le maire du Tréport avait décidé d’installer des camping-cars dans le camping municipal, les aires de la commune étant en travaux. Le 21 mai en début d’après-midi, les camping-caristes présents sur place ont été évacués par la gendarmerie. Choqués, car ils avaient suivi la consigne de la municipalité.


C’est le président de la Ffaccc (Fédération française des associations et clubs de camping-cars) qui a alerté le Monde du Camping-Car. « Il se passe quelque chose au Tréport. » Les faits nous ont été relatés par une camping-cariste adhérente de l’UCCF (Union des camping-caristes de France), Corinne.


Au camping municipal, faute d’aire

Au Tréport, on trouve deux aires de camping-car. Mais le confinement ayant retardé les chantiers, ces aires sont toujours en travaux, et inaccessibles. Prévoyant l’afflux de camping-caristes, la municipalité a donc décidé de les accueillir sur camping municipal. Sans ouvrir les sanitaires, en faisant comme si le camping était une aire d’accueil. « On est arrivé lundi,raconte Corinne.On avait téléphoné, la dame de l’accueil nous a dit: il y a 70 places pour des camping-cars. Vous avez raison d’en profiter, avec ce beau temps. » Sur les photos envoyées par un camping-cariste, on voit les camping-cars sagement positionnés sur des emplacements, espacés les uns des autres. Problème: au lieu de 70 camping-cars, au moins 160 véhicules ont pris place dans le camping. Et le préfet de la Seine-Maritime a eu vent de leur séjour. Par un arrêté, il a décidé l’évacuation du camping.



Les camping-caristes évacués par la gendarmerie

En réalité, la décision du préfet n’est pas étonnante. Les campings sont encore fermés, jusqu’à nouvel ordre. Les gendarmes sont donc arrivés, avec le maire, jeudi 21 mai en début d’après-midi, pour ordonner l’évacuation du camping. « On avait vraiment l’impression d’être considérés comme des gens du voyage qu’on expulse. Il y avait 10 gendarmes dehors, avec le haut-parleur, « Nous vous expulsons du camping par arrêté préfectoral. » Le maire m’a dit qu’il était désolé et qu’il n’avait pas le choix. On était choqués. »Certains camping-caristes, révoltés ont voulu rester sur place coûte que coûte, mais le maire leur a conseillé d’obéir: « Vous risquez une amende de 4000€« .


Un maire de bonne volonté

Suite à l’évacuation, le maire, décidément de bonne volonté, a proposé un autre lieu d’étape aux camping-caristes. L’une des aires de la commune, qu’il a fait débarrasser de ses engins de chantier. « L’aire a été prise d’assaut, nous dit Corinne. Lorsque nous avons voulu y aller, il n’y avait plus de place. » La camping-cariste s’est donc reportée vers un parking, au Hourdel. « Pour un jeudi de l’Ascnesion, je m’en souviendrai« , conclut-elle.

Espace Danton

3 rue Danton
92240 MALAKOFF

Matr. Voyages
N°IM075100284
Assur. MACIF Nº 15195976

FICM
  • White Facebook Icon

Tél : 0800 800 158 

(N° Vert gratuit)

  • White Facebook Icon

FFACCC © 2020 -  Joël Dupuy / Bernard Depierre /Alain Clavier