top of page
  • bdepierre

L’AIRE DU BARCARÈS N’EST PLUS GÉRÉE PAR CAMPING-CAR PARK, QU’EST-CE QUE ÇA A CHANGÉ ?

Source : Les actualités du site "Le Monde du Camping-Car" article Anthony MOISSON

du 18/02/2024


L’une des plus grandes aires de camping-cars de France est gérée directement par la commune depuis l’été 2020. La mairie a mis fin à son contrat qui la liait à son ancien prestataire pour être plus libre et surtout cumuler plus de revenus. Au bénéfice des camping-caristes ? Si les services et les prestations sont à la hauteur, les tarifs aussi.


La ville du Barcarès, dans les Pyrénées Orientales, possède l’une des plus grandes aires de camping-cars de France. Située dans le quartier des Miramars, elle offre 240 places à 200 m de la plage et au bord du canal, derrière le port de plaisance. Gérée par Camping-car Park pendant de nombreuses années, elle a été reprise par la municipalité dans le courant de l’été 2020. La question légitime qu’on peut se poser : est-ce que cela a été bénéfique pour les usagers ? Globalement oui, puisqu’elle n’a cessé d’évoluer depuis. “Nous avons réalisé des travaux pour apporter de meilleurs services et plus de confort aux camping-caristes, explique Linda Atmani, salarié à temps plein, à la fois agente d’accueil et de maintenance. On voulait la faire à l’image du Barcarès


Nouvelles bornes électriques

Les anciennes bornes qui n’étaient plus aux normes ont été remplacées. “Il a fallu qu’on achète notre propre matériel et nos barrières.” Désormais, il n’est plus nécessaire d’avoir une carte d’accès et de réserver, on paye directement sur le terminal avec sa carte bancaire. “On peut rentrer et sortir quand on veut.” De nouvelles bornes électriques ont été installées sur plus d’une centaine d’emplacements. De 10 ampères chacune, elles peuvent être activées grâce à un QR code. “Une nouveauté car vous gérez votre électricité comme vous le souhaitez. C’est 24h d’utilisation pour 5€. Pratique quand on reste plusieurs jours.”


Voir aussi


Cinq bornes de vidange

Quatre nouvelles bornes de vidange ont également été ajoutées en 2023. Ce qui en fait cinq au total. Il fallait bien ça sur une aire aussi grande. Les 200 emplacements qu’elle comprenait, ne suffisait pas. Une quarantaine a été ajoutée sur le site. Ce qui ne les empêche pas d’être mieux délimités. “Avant, c’était l’anarchie”, avoue Linda Atmani.


Lire aussi


Une assistance technique

La présence d’une personne sur place, c’est aussi rassurant pour les usagers, en cas de problème. “Avant, il n’y avait personne.” Même lorsque l’agente d’accueil n’est pas sur place, il est possible d’appeler quelqu’un. “Nous avons une assistance technique 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, par téléphone avec intervention à distance.” Pas de caméras de surveillance, comme c’est la norme sur les aires Camping-car Park. “Le site est tout de même surveillé. La patrouille de la police municipale y passe régulièrement matin et soir et en été c’est la gendarmerie à moto qui patrouille de nuit.”


Des services en plus

Au-delà des services habituels, l’aire dispose de sanitaires avec douches (inclus dans le tarif), d’un point information avec mise à disposition de plans et de brochures, de planchas connectées gratuites, d’un nouveau terrain de pétanque, d’une table de ping-pong et de tables de pique-nique sur un espace plus grand.


Des tarifs toujours en hausse

Tous ces services se payent évidemment. Et la mairie n’a pas fait le choix de baisser les tarifs, après le départ de Camping-car Park. De 12 € en 2020, le tarif applicable en haute saison (juillet, août et décembre) est passé à 13,20 € en 2022 et à 14 € en 2023, toujours sans électricité. Des sommes parfois jugées trop importantes par les camping-caristes. En basse saison, la nuitée passe à 8 €. Ce qui est plus raisonnable. “Pour les camping-cars de passage, nous proposons une formule 1h à seulement 4€ avec accès à tous les services (eau incluse).” Car si certains y passent leurs vacances, d’autres ne font que passer au Barcarès, en route pour l’Espagne.


Des revenus importants

Si le maire a souhaité reprendre la gestion de l’aire, c’est aussi pour des raisons financières. Plus de revenus à partager avec une société. Et c’est loin d’être négligeable à Port-Barcarès. Car les camping-caristes apportent chaque année plusieurs centaines de milliers d’euros dans les caisses de la commune. Il faut dire qu’elle n’est jamais vide. “L’hiver, il y a au minimum une cinquantaine de camping-cars et une centaine pendant les vacances de février.” Et en décembre, elle affiche souvent complet. Car le village de Noël, l’un des plus beaux de France, attire chaque année de nombreux touristes. A cette période, la commune met d’ailleurs à disposition des navettes gratuites pour s’y rendre. Nous sommes loin de la petite aire municipale à taille humaine. Les camping-caristes qui aiment la solitude et l’intimité passeront leur chemin.

110 vues0 commentaire

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page