• bdepierre

LE COUVRE-FEU VA DEVENIR PLUS PÉNIBLE AVEC LE CHANGEMENT D’HEURE : VOICI POURQUOI

Source article du 11/03/2021 de Antoine CHAPENOIRE paru dans les actualités du site « Le Monde du Camping-Car »



A partir du 28 mars, nous passons à l’heure d’été. Et cette année, les belles soirées de soleil, nous les passerons à l’intérieur. Les voyages en camping-car restent possibles ce printemps, mais les le temps va nous paraître un peu long, à partir de 18 heures.


Alors, on avance ou on recule d’une heure ? Cette conversation, nous l’avons deux fois par an, et régulièrement, on s’emmêle les pinceaux. Voici un moyen de ne pas vous tromper, en 2021 : à partir du 28 mars, les 18 heures sonneront une heure plus tôt…


Confinés une heure plus tôt… à la maison ou dans le camping-car

Eh oui, en passant à l’heure d’été, nous « perdons » une heure, ce qui signifie que les soirées commencent plus tôt, et que la tombée de la nuit arrive une heure après, sur le cadran de votre montre. Et comme les jours rallongent, nous avons des soirées d’autant plus longues.

Le 27 mars, la nuit tombera à 19h14. Le 28 mars, à 20h16…

Des moments agréables, qui se prêtent à la promenade, à l’apéritif devant le camping-car, avant de se diriger vers la terrasse d’un restaurant… mais pas cette année ! Si vous êtes déjà en camping-car, il vous suffit de regarder le ciel à 17 heures. Bientôt, c’est le moment auquel vous devrez aller vous confiner dans votre véhicule.


Pas supprimé à temps !

En 2018, nos parlementaires ont voté la suppression du changement d’heure (c’est ce que nous rappelle le site internet du journal Pleine Vie). Mais cette mesure n’est pas encore appliquée. Pleine vie nous apprend aussi que l’Association Citoyenne pour une Heure Equitable et Durable (ACHED) milite depuis près de 30 ans pour l’abolition du changement d’heure. En 2021, la crise sanitaire rend cette situation critique, et cette association a lancé une pétition en ligne. Cette consultation peine à trouver son public (réunissant tout juste 2781 signatures au 11 mars…). C’est que nous les aimons bien, nos soirées de printemps !

139 vues0 commentaire