• bdepierre

LE PORTUGAL INVENTE LE TRAÇAGE NUMÉRIQUE DES CAMPING-CARS, ET ASSOUPLIT LES INTERDICTIONS

Source : les actualités du site « Le Monde du Camping-Car »

Article de la rédaction du 25/08/2021

Ultime rebondissement dans le dossier du stationnement des camping-cars au Portugal. Une nouvelle loi, entrée en vigueur le 25 août 2021, revient sur l’interdiction totale de stationnement hors des aires et des campings (mise en place début 2021). Mais des limites sérieuses viennent encadrer cet assouplissement. Et les camping-caristes pourront obtenir plus de droits… à condition de se faire référencer et géolocaliser sur une plateforme numérique.


Que de surprises nous réservent les autorités portugaises. Début 2021, une réforme du code de la route entrait en vigueur, interdisant aux camping-cars de faire étape partout ailleurs que dans les lieux autorisés (aires et campings). Puis au début de l’été 2021, les parlementaires portugais ont choisi de retravailler ce texte. Le fruit de ces travaux est maintenant définitivement adopté… et quelques surprises sont au rendez-vous. Ces informations nous sont parvenues par l’intermédiaire de la FICM (Fédération internationale des clubs de motorhomes), qui suit ce dossier attentivement.


Des exceptions importantes

N’allons pas croire que cette autorisation de 48 heures soit générale. Le texte exclut effectivement certaines zones du territoire portugais.

  • Régions classées Rede Natura 2000

  • Zones de littoral protégées sous le label POOC (Plano de Ordenamento da Orla Costeira)

  • Localités dans lesquelles une réglementation particulière est en vigueur

Dans ces zones, il n’est donc possible de faire étape que sur les aires et les parkings. Selon l’interlocuteur portugais de la FICM, les zones Natura 2000 couvrent un tiers du territoire, et la POOC regroupe « une bonne partie du littoral ».


Une appli pour géolocaliser les camping-cars

Surprise dans cette loi : les autorités pourront autoriser des camping-caristes à dépasser la limite des 48 heures, à condition que le véhicule soit référencé une plateforme électronique gratuite. Le camping-car est alors géolocalisé. Un dispositif totalement inédit à notre connaissance, qui pose des questions légales et éthiques.


Sanctions : entre 60 € et 600 € d’amende

Toute enfreinte à cette nouvelle réglementation peut faire l’objet de sanctions. La loi prévoit des amendes de 60 € à 300 € sur l’ensemble du territoire, et de 120 € à 600 € dans les zones protégées (Natura 2000 ou domaine côtier).


Source : newsletter du 27/08/2021

Le Portugal a osé !

Pour l'instant, il ne s'agit que d'un paragraphe dans une loi fraîchement adoptée. L'idée est simple : si le camping-cariste accepte d'être géolocalisé (et donc tracé par les autorités), alors il peut séjourner sur un parking plus de 48 heures. Sinon, direction le camping ou l'aire d'accueil. Cette mesure n'est pas encore appliquée, et pour cause : la plateforme en question n'est pas encore créée (et ne le sera peut-être jamais). Il n'empêche, on peut être inquiet.