top of page

LE TRI DES DÉCHETS EN CAMPING-CAR, C’EST POSSIBLE : LA CONFIRMATION DES CAMPING-CARISTES

Source : Les actualités du site "Le Monde du Camping-Car" article d'Antoine CHAPENOIRE du 22/01/2024

Nous avons demandé à nos abonnés facebook s’ils parvenaient à trier leurs déchets en camping-car. Les réponses sont unanimes : oui. Avec quelques nuances. En fonction des pays, en particulier.


Trier ses déchets, c’est une habitude qu’ont prise la plupart des Français. Selon les régions, le type d’habitation, le tri n’est pas respecté de la même manière. Et en camping-car ? Plusieurs difficultés se posent : l’espace réduit, qui rend plus compliqué la multiplication des sacs poubelles. Ou encore la disponibilité de bacs de tri. Pour les camping-caristes qui ont répondu à notre question, aucun de ces problèmes ne se pose vraiment. Il n’est pas plus difficile de trier ses déchets en camping-car qu’à la maison.


Lire aussi notre article


Le tri, comme à la maison

Ainsi, on trouve des bacs de tri sur les lieux d’étape. Au camping évidemment. Sur les aires d’accueil souvent. Ou encore dans les communes. Quelques uns nous disent même que le plus difficile, ce n’est pas pour les emballages, le papier, ou le verre, mais plutôt pour les ordures ménagères. Nous avons déjà abordé cette question dans un article. A découvrir ci-dessous. Quant à la multiplication des sacs poubelles, ce n’est pas un problème. En fait, le sac dédié aux emballages est même parfois stocké dans la soute, en attendant de trouver un conteneur ad hoc.


Lire aussi notre article


A l’étranger, pas toujours possible

Les seules difficultés évoquées par nos correspondants concernent finalement les pays étrangers. Maroc, Grèce, Espagne (pour les aires d’autoroute)… où le tri n’est pas aussi systématique qu’en France. C’est un sujet sérieux, mais qui dépasse la pratique du camping-car. Nous avons néanmoins rassemblé ces commentaires au bas de notre sélection.


Les avis des camping-caristes

Aurélie : Au maximum, on a une poubelle grise et un sceau dans la douche pour les bouteilles plastique et canettes sodas. Très peu de verre, mais si c’est le cas on stocke un peu en attendant d’avoir la bonne poubelle. En général on trouve en cherchant un peu.

Dominique : Encore mieux qu’à la maison, les aires ou les campings sont bien équipés et ça facilite beaucoup.

Maryvonne : Oui on trie, sinon on met dans la soute pour les sacs jaunes.

Marc : Le tri sélectif, pas de problème. On trouve régulièrement, mais les ordures ménagères pas facile, les bennes sont plus rares et souvent codées, là ça demande beaucoup de bonne volonté pour trouver.

Martine : Oui comme à la maison, et si je peux les limiter je le fais aussi.

Raymond : Absolument utilisation des différents conteneurs du terrain de camping.

Dominique : Oui comme à la maison, avec un sac dédié à ça et sur la route on trouve facilement des bennes de tri sélectif.

Skin-Zen : Oui bien sur et c’est plus pratique qu’à la maison, on a tout sur place, sur les aires, et dans la nature. Je ramasse les déchets des autres, c’est simple, ce sont des recyclables.

Sandrine : « Le tri des déchets c’est bien, mais ne pas produire de déchets en achetant un maximum de produits bruts sans emballage, c’est LA solution. »

Rita : Oui, bien sûr. C’est devenu une habitude.

Pascal : Oui comme chez moi, et tant que je n’ai pas trouvé les conteneurs correspondant je les garde dans le camping-car.

Jean-Christophe : Oui, comme à la maison. Je ne vois pas pourquoi cela ne serait pas possible.

Aurélie : Bonjour, oui, nous faisons un maximum le tri, surtout quand il y a les bacs adéquats pas trop loin.

Jean-Gilles : Oui. Si nous ne trouverons pas, nous les gardons jusqu’à la prochaine étape.

Gégé : Bien-sûr que je trie. Je ne vois pas pourquoi je ne le ferais pas alors que je le fais chez moi, c’est instinctif. Ceux qui ne le font pas en camping-car ne doivent pas le faire chez eux ou très peu.

Thomas : Ce n’est pas plus compliqué en camping-car qu’à la maison.


A l’étranger : le tri parfois impossible

Jean-Bernard : Oui partout où c’est possible. Il y a toutefois de nombreux endroits où il est impossible de trouver la moindre poubelle. Les nombreuses aires des Autovias espagnoles sont dans un état pitoyable avec des déchets incroyables.

Thierry : J’essaye de faire attention mais c’est moins facile surtout au Maroc où le tri n’est pas encore assez prévu.

Sandrine : Selon les pays ça peut être très compliqué. Par exemple en Grèce nous avons fait de notre mieux.

8 vues

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page