• bdepierre

Les mauvais comportements peuvent coûter cher

Source : les actualités du site « Camping-Car Magazine »

Article du 23/03/2021


Les articles dénonçant les mauvais comportements d'une minorité de camping-cars sont récurrents dans la presse spécialisée. Chacun comprend que les mauvaises pratiques nuisent à l'image des camping-caristes. Mais elles peuvent aussi coûter très cher aux contrevenants.


Nous avons publié ici même, il y a quelques semaines, un article montrant un camping-cariste pris en flagrant délit de vidange sauvage sur le port de Dieppe, à deux pas de l'aire de services.


Plus récemment, le président de la FFACCC a reçu un courrier du responsable de la voirie du Tréport pour attirer l'attention sur les pratiques de certains camping-caristes qui séjournent sur l’aire Sainte Croix.

Depuis plusieurs années et malgré les affichages, souligne l'agent du Tréport, la pose de panneaux signalant la présence d’une aire de tri-sélectif à cinquante mètre de l’aire en question, les usagers camping-caristes persistent à déposer les bouteilles de verre au sol dans la zone de collecte des ordures ménagères.

Ce témoignage, appuyé par des photos, montrent effectivement un amoncellement de bouteilles au pied de containers à ordures.


Sans vouloir mettre en cause la bonne foi du responsable de la voirie du Tréport, on peut toutefois se demander si l'abandon de bouteilles aux mauvais endroits émane vraiment des camping-caristes présents sur l'aire.


De nombreux commentaires postés par des camping-caristes sur la page Facebook de Camping-Car Magazine, expliquent en effet que certaines aires sont bien souvent souillées par des personnes qui ne sont pas des camping-caristes, mais des automobilistes de passage, voire des habitants de la commune.


Quoi qu'il en soit, il est bon de rappeler les sanctions encourues pour des déposes sauvages d'ordures ou de déversement d'eaux usées sur la voie publique. Car la loi, de ce point de vue, est stricte.


L'alinéa 4 de l'article R*116-2 du Code de la voirie routière explique :

Seront punis d'amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe ceux qui auront laissé écouler ou auront répandu ou jeté sur les voies publiques des substances susceptibles de nuire à la salubrité et à la sécurité publiques ou d'incommoder le public.

Bref, il est bon de suivre la Charte de bonne conduite du camping-cariste qui est la seule manière pour faire évoluer les mentalités de certains élus face par rapport à l'accueil des camping-cars.



84 vues0 commentaire