• bdepierre

LA FFACCC INDIGNÉE : FINALEMENT, LE STATIONNEMENT AUSSI SERA PAYANT, À SAINT-AMAND-MONTROND

Source : les actualités du site « Le Monde du Camping-Car »

Article du 13/04/2021 de la rédaction


En août 2020, voici ce que déclarait le nouveau maire de Saint-Amand-Montrond : « On ne va pas faire payer l’emplacement mais simplement les consommables » (cité dans cet article). Finalement, une barrière automatique est en cours d’installation sur l’aire de camping-car. L’emplacement coûtera 6€ par jour (services compris) à partir du mois de juin.


Pendant des années, l’aire de Virlay à Saint-Amand-Montrond (Cher) était gratuite. Pour les services comme pour le stationnement. Le Monde du Camping-Car avait interviewé l’ancien maire, Thierry Vinçon, qui assumait cette décision, arguant que les bénéfices étaient supérieurs au manque à gagner (en termes de retombées économiques sur les commerces de la commune). Mais la nouvelle équipe municipale élue au printemps 2020 a décidé que l’aire deviendrait payante.


Barrière automatique et monnayeur

C’est la Fédération française des associations et clubs de camping-car (Ffaccc) qui nous a transmis l’article du Berry Républicain, daté du 12 avril 2021. Ce papier est titré : « L’aire de camping-cars, fin de la gratuité« . On y apprend que l’aire de Virlay (à Saint-Amand-Montrond) est en travaux. L’installation des systèmes de paiement implique effectivement de nouveaux équipements, et une rénovation de l’aire. C’est que le tarif ne concernera pas que les services : l’aire de Virlay sera désormais fermée par une barrière automatique, et le tarif sera valable pour un séjour de 24 heures. Voici le commentaire que nous a adressé la fédération de camping-caristes :

« La FFACCC est indignée par cette position, ceux qui seront les grands perdants sont les commerçants de Saint-Amand. Si nous sommes d’accord pour une participation aux services, nous ne le sommes plus pour le paiement du stationnement. »

Un forfait services + stationnement

Initialement, l’aire ne devait devenir payante que pour le plein d’eau et l’électricité. « L’idée n’était pas de faire payer l’emplacement aux camping-caristes, mais plutôt les services rendus comme l’eau et l’électricité« , explique le Berry Républicain. De quoi alimenter le débat chez les camping-caristes, mais aussi dans le conseil municipal de la commune. Le journal local cite ainsi Marie Blasquez, conseillère municipale d’opposition : « Je suis sceptique sur le fait que ça soit payant, car c’est un investissement important« . C’est le paradoxe : le prix payé par les camping-caristes sert d’abord à rembourser l’investissement en barrières et autres automates, avant de rémunérer l’eau et l’électricité fournis par la commune.


6 euros par jour

Les habitants de Saint-Amand-Montrond seraient majoritairement favorables au passage au payant. La conseillère d’opposition, comme le journaliste du Berry Républicain, et bien sûr le maire de la commune, semblent s’accorder sur ce point. « La tarification qui est proposée est dans la moyenne basse des tarifications proposées sur le territoire français avec des prestations et un cadre plutôt sympathique« , affirme d’ailleurs le maire de Saint-Amand-Montrond. A partir du mois de juin, les camping-caristes devront s’acquitter de 6 euros par jour pour y séjourner.

146 vues0 commentaire