top of page
  • bdepierre

ZFE : DES EXEMPTIONS POUR LES CAMPING-CARS DANS CERTAINES MÉTROPOLES

Source : les actualités du site « Le Monde du Camping-Car »

Article de Antoine CHAPENOIRE du 27/09/2022

ZFE, vous connaissez ? Ces Zones à faibles émissions sont des zones du territoire français où les émissions de gaz à effet de serre sont particulièrement surveillées, et où la circulation peut être restreinte occasionnellement. Les véhicules polluants sont concernés, parmi lesquels… les diesels. Les camping-cars figurent bien évidemment sur la liste. Mais certaines ZFE accordent une exemption de trois ans aux véhicules immatriculés VASP de type autocaravane.


C’est une info communiquée par l’UNIVdL (syndicat des constructeurs de camping-cars) : des dérogations pour une durée de trois ans ont été accordées par les ZFE de Rouen, Toulouse, Strasbourg, Montpellier et Saint-Etienne. Exemple avec la métropole de Rouen Normandie, qui accorde une dérogation, jusqu’au 30 juin 2024, concernant « Les véhicules de type autocaravane portant les mentions VASP et caravane sur le certificat d’immatriculation ».


Des dérogations pour camping-cars dans 5 ZFE


L’UniVdL nous a communiqué le texte de l’arrêté concernant la ZFE Toulouse Métropole, qui prévoit une longue liste d’exemptions. Y sont cités, pêle-mêle, les véhicules frigorifiques, les camions citernes, les véhicules d’approvisionnement des marchés, les convois exceptionnels, les transports de matières dangereuses et… les « VASP (Véhicules Automoteur Spécialement Aménagés) ou VTSU (ex : Camping-cars, fourgons aménagés).«



ZFE et vignettes Crit’Air : une affaire locale


Créées par la loi d’Orientation des mobilités en 2019, les ZFE sont appelées à se multiplier. On devrait en compter 45 en 2023. Toutes les communes de plus de 150.000 habitants sont concernées. Si la réglementation générale est bien nationale, c’est au niveau local, dans chaque ZFE, que se définissent les modalités d’application. Les territoires de chaque ZFE sont appelés à évoluer (à s’étendre…) et les interdictions ne sont pas fixes : elles peuvent évoluer, du jour au lendemain, en fonction de la qualité de l’air. Les véhicules sont visés par les restrictions en raison de leur vignettes Crit’Air. Or les camping-cars, qui tournent tous au diesel (et pas tous avec des moteurs récents de norme Euro 6) sont donc directement concernés. Mais comme les interdictions, les dérogations restent locales, et temporaires.



Le pourquoi des dérogations


Hervé Gauthier, Délégué Général de l’UNIVdL, nous explique les raisons qui justifient ces dérogations. « Les camping-cars n’effectuent pas des trajets du quotidien, touristiques. Et localement, il peut y avoir des activités ou des sites d’intérêt pour les camping-caristes (les campings en Ile de France, par exemple). Enfin, avec le camping-car, on n’a pas d’autre choix que le diesel. Donc les ZFE n’ont pas de sens pour nous… »


Quel avenir pour les camping-cars dans les ZFE ?

Pour l’instant, les interdictions concernant la circulation dans les ZFE ne sont intervenues qu’en région parisienne. Et les contrôles ne sont pas systématiques… loin de là. A l’avenir, on peut donc s’attendre à ce que seuls les véhicules particuliers (les VP, par opposition aux VASP, véhicules utilitaires et transports de marchandises) soient vraiment visés. Reste à savoir si les camping-cars bénéficieront d’autres exemptions. La nouvelle de ce jour laisse place à l’optimisme.

597 vues0 commentaire

Comentários


Os comentários foram desativados.
bottom of page