top of page

A CONCARNEAU, UN GROUPE DE TRAVAIL PLANCHE SUR L’ACCUEIL DES CAMPING-CARS

Source : Les actualités du site "Le Monde du Camping-Car" article d'Anthony MOISSON du 14/12/2023

Le sud du Finistère est une destination privilégiée par les touristes et par les camping-caristes en particulier, surtout en haute-saison. Après la fermeture pour travaux de l’aire de services située dans le centre-ville, les possibilités pour faire étape se sont réduites. Afin de trouver des solutions concrètes, la municipalité a décidé de réunir régulièrement différents acteurs. Les interdictions de stationnement seront également débattues.


Cette ville très prisée du littoral finistérien attire de nombreux touristes chaque année et notamment des camping-caristes. Ce qui n’est pas sans poser quelques difficultés en haute-saison. D’autant que, ces dernières années, la commune a déposé plusieurs arrêtés pour interdire le stationnement des véhicules de loisirs sur tout le front de mer.



Lire aussi


Fermeture d’une aire

Ce qui complique les choses et qui inquiète les élus et les habitants, c’est la fermeture depuis fin octobre 2023 d’une aire de services en plein centre-ville. Si sa capacité est normalement limitée à une quarantaine d’emplacements, le parking de la gare pouvait accueillir jusqu’à 200 camping-caristes en période de grande affluence l’été. Mais des travaux sont en cours et devraient durer 2 ans.


Des places trop éloignées

L’autre aire, située Allée Jean Bouin, est beaucoup plus éloignée du centre et a subi quelques dégradations après le passage de la tempête Ciaran début novembre. Et le parking du Cours Charlemagne, situé entre le collège et l’hôpital du Porzou, n’est ouvert que pendant les vacances scolaires.


Une nouvelle aire en 2024

La municipalité souhaite trouver des solutions pérennes et cherche notamment un nouveau terrain susceptible d’accueillir les camping-cars dans de bonnes conditions. Un groupe de travail a ainsi été mis en place, auquel participent des élus, des représentants de la FFACCC (Fédération française des associations et clubs de camping-cars), du Comité de Liaison du camping-car (CLC), des commerçants ou encore des membres de conseil de quartier. “Ils veulent faire les choses bien, indique Marie-Madeleine Couturier, vice-présidente de la FFACCC. Ils n’ont pas la volonté de mettre les camping-caristes de côté, comme cela peut arriver dans certaines communes. Il y a une réelle volonté d’installer une aire de services avant l’été 2024.”


Lire aussi


Interdire le stationnement ou pas ?

Lors de la première réunion qui se tenait 19 octobre 2023, la question des interdictions de stationnement a aussi été abordée. Une centaine de panneaux serait entreposée quelque part, dans l’attente de pouvoir être utilisée un jour. “Un stationnement ne peut être interdit que si un objet extérieur, comme des tables de pique-nique ou un auvent, est utilisé. Mais si le camping-car reste stationné comme n’importe quel véhicule, alors on ne peut rien dire”, expliquait Maguy Baqué, adjointe à la citoyenneté, vie locale et état civil (propos recueillis par nos confrères du Télégramme).


Lire aussi


Des actions concrètes

Le but est d’aboutir “à un plan pluriannuel d’actions”, précise Yann Hubert, responsable démocratie et citoyenneté à la mairie. “L’idée sera ensuite de mettre en place de premières actions avant l’été.” Une deuxième réunion est d’ores-et-déjà programmée pour le début de l’année 2024. D’autres suivront par la suite.

“Le camping-cariste est un vacancier comme un autre”

Le but est aussi de satisfaire tout le monde : habitants, commerçants et gens de passage. Mais hors de question d’interdire l’accès au centre-ville aux véhicules de loisirs. “Le camping-cariste est un vacancier comme un autre et lui aussi a le droit de profiter des commerces locaux”, estime Maguy Baqué (Source : Le Télégramme).

135 vues

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page