• bdepierre

Riquewihr en lutte contre les camping-cars

Source : les actualités du site « Camping-Car Magazine »

Article de Jean-Michel Galès du 20/04/2022

Situé sur la Route des Vins d’Alsace, le joli village de Riquewihr ne souhaite plus vraiment voir de camping-cars s'arrêter chez lui. L’équipe municipale a en effet implanté des panneaux d’interdiction de circuler pour empêcher les camping-caristes de rouler sur certains sentiers communaux et donc de stationner, y compris chez les accueillants France Passion.


Si vous avez prévu de sillonner prochainement la Route des Vins d’Alsace, il vous faudra sans doute contourner Riquewihr où la circulation et le stationnement des camping-cars sont très réglementés, voire interdits. La mairie de Riquewihr que nous avons contactée, nous a effectivement confirmé avoir rédigé un arrêté pour empêcher les camping-cars de circuler sur certaines routes de la commune. Les raisons évoquées étant que les camping-cars entravent le travail de certains vignerons et polluent les chemins de la commune en déposant leurs déchets.

Ces deux éléments sont contestés par Valentin Hueber, viticulteur à Riquewihr et accueillant France Passion. Depuis quelques semaines, la commune a installé des panneaux d’interdiction de circuler destinés aux camping-cars à chaque extrémité du sentier communal menant à la propriété de M. Hueber. Plus aucun camping-car n’est autorisé à se rendre chez ce sympathique accueillant, le privant donc d’une partie de ses revenus provenant de la réception de camping-cars sur sa propriété. Contacté, M. Hueber, totalement désemparé par le comportement des élus, nous a avoué ne pas comprendre les raisons d’une telle interdiction. « Le maire m’a dit que le terrain sur lequel les camping-cars stationnent, est classé en zone agricole sur le PLU. Mais en quoi ne puis-je pas recevoir des camping-cars sur ce terrain. D’autant plus que j’entretiens moi-même le chemin communal qui passe devant. »


PLU protecteur

Nous avons consulté le PLU de Riquewihr qui précise que la zone agricole (Aa) est

protégée en raison de la valeur agricole des terres et en particulier celles vouées à l’exploitation viticole. Cette zone est… inconstructible en raison de la présence du vignoble qui doit garder une intégrité paysagère.

Par ailleurs, l’article premier concernant cette zone fait mention d’interdictions d’occupations et d’utilisations du sol. Il est écrit que

sont prohibés la création de terrains de camping et de stationnement de caravanes., le stationnement de caravanes isolées, les dépôts de vieux véhicules et toutes occupations et utilisations du sol de nature à porter atteinte à la qualité des eaux souterraines et superficielles.

Mais un camping-car n’est en aucun cas une caravane et le fait qu’il soit stationné dans un endroit ne transforme pas ce lieu en terrain de camping dans la mesure où aucun déballage n’est réalisé par les occupants. Par ailleurs, les camping-cars ne peuvent pas être considérés comme des vieux véhicules (autrement dit des épaves) qui sont déposés sur le terrain puisqu’ils ne font qu’y stationner quelques heures.

Par ailleurs, un camping-car ne rejette pas d’eaux usées et ne risque donc pas de nuire à la qualité des eaux souterraines du terrain sur lequel il stationne.


Arrêté d'interdiction

Monsieur Daniel Klack, le maire de Riquewihr s’est pourtant bien inspiré du PLU pour rédiger son arrêté municipal

lequel porte sur la réglementation du stationnement des camping-cars, caravanes, des vans aménagés, l’interdiction du camping sauvage et d’allumer les feux, dans le vignoble.

Le texte de l’arrêté que nous a transmis le chef de la Police municipale de Riquewihr fait bien référence aux

périmètres sauvegardés et de protection, situées en zone Aa, mentionnés dans le PLU et approuvés en délibération au conseil municipal, en date du 02/04/2019

La zone Aa constituant donc l’ensemble des terres agricoles protégées.

Le maire justifie son arrêté comme suit :

Considérant la nécessité de faciliter l’accès des viticulteurs dans leurs parcelles de vignes, de maintenir l’intégrité paysagère, de conserver l’état des chemins viticoles et leurs abords, de prévenir les incendies et de lutter contre les dépôts d’ordures sauvages.

L’article 1 de l’arrêté indique alors :

Le stationnement des camping-cars, caravanes et des vans aménagés sont interdits sur le chemin du SCHOENENBOURG, dans le MANDELKREUTZWEG, sur le plateau du KOEBELSBERG, dans le HEFTWEG, dans le chemin dit GEHEYWEG, rue André MALRAUX et dans le KREUTZMATTENWEG, entre le 1er avril et le 31 décembre, de chaque année, de jour comme de nuit.

L’utilisation du pluriel (sont interdits) vise clairement les véhicules (camping-cars, fourgons et caravanes), plus que le stationnement qui, selon la tournure de la phrase et la règle grammaticale doit appeler le singulier.


L’article 2 précise aussi :

La pratique du camping sauvage est également interdite sur la colline du SHOENENBOURG, entre le 1er avril et le 31 décembre, de chaque année, de jour comme de nuit.

L’article 6 fait enfin référence à la signalisation réglementaire mise en place par les services de la ville de Riquewihr. Ce dernier point est d’ailleurs hautement contestable puisque les panneaux installés par la commune montrant la silhouette d’un camping-car sur fond blanc et entouré d’un cercle rouge n’est pas reconnu par le Code de la route.


D’ailleurs, aux yeux de la loi, le panneau rond à fond blanc cerclé de rouge interdit à tous véhicules de circuler. Si l’on s’en tient à cette signalisation verticale, les camping-cars n’auraient même plus le droit de circuler sur ces zones frappées d’interdiction par l’arrêté municipal. Vraiment désolant pour une commune à vocation touristique !

172 vues0 commentaire